Promising Young Woman – Le film Britannique de l’année (Thriller, Drame, Comédie – Excellent – Cinéma)

Cassie était une jeune femme pleine d’avenir jusqu’à ce qu’un évènement inattendu ne vienne tout bouleverser. Cassie est aussi intelligente que rusée, séduisante que calculatrice et mène une double vie dès la nuit tombée.

C’est le premier long-métrage de la Britannique Emerald Fennell. Le scénario qu’elle a écrit a été récompensé de l’Oscar et du BAFTA Awards du Meilleur scénario original. Son thriller a aussi été élu Meilleur film britannique de l’année.

Entre des affiches qui ont attiré mon œil, et des récompenses honorant, j’avais hâte de le voir. Je ne suis pas déçu car c’est une énorme réussite.

Quelle claque je me suis pris par cette histoire. Dès le départ avec une scène d’introduction percutante, j’étais à fond dedans. Plein de questions vont découler de se moments avec une touche d’excitation devant ce qui nous attend avec ce personnage mystérieux. J’ai apprécié que chacune de ces interrogations soient explorée tout au long du film. C’est fait assez brillamment où on voit bien les causes et conséquences psychologiques de ce qui s’est passé avant, et ce qui arrive actuellement.

De plus, la construction va être impactant par le rythme quelle donne. On se laisse prendre dans ce récit. Une seule obsession, savoir la fin et comment Cassie va guérir ses plaies intérieures.

J’ai été fasciné par elle. Sa construction est tout simplement géniale. On apprend à la découvrir et plus nous en savons sur elle, et plus son personnage devient attachant. On comprend ses souffrances mais aussi sa volonté de vengeance. Au fur et à mesure que les événements se dévoilent, notre haine l’accompagne face à une société malsaine.

Car ce sera là l’axe principal du film. Une femme qui se bat pour que les hommes arrêtent de s’attaquer à des victimes en état de faiblesse pour assouvir leur besoin sexuel. Devant de tels actes, on sait malheureusement qu’il se cache beaucoup de vérité. La fiction est ici le symbole d’une horreur bien réelle.

Pour porter ce combat, Carey Mulligan se révèle être le choix parfait. Cette actrice, révélé par Une éducation (2010) et surtout Drive (2011), impressionne par sa performance irréprochable. Elle maitrise à merveille la palette émotionnelle large de son personnage, allant de la tristesse à la joie, en passant par la haine.

C’est l’une des spécificités de ce film. Au-delà d’être un thriller pour le côté haletant du récit, on est aussi devant un drame émouvant, saupoudré de moments plus léger. J’aime pouvoir vivre des passages, aussi bien glaçant que drôle, tout en étant fluide. Un équilibre juste pour représenter la complexité humaine.

L’ambiance est aussi soigneusement travaillée d’un point de vue visuelle avec une colométrie bien choisie selon le contexte et des plans mettant bien en scène l’émotion de Cassie. L’univers musical aussi va mettre en valeur les passages. Je pense notamment aux versions remixées de Toxic et de It’s Raining Men.

Pour conclure, je tiens à saluer le casting secondaire formidable avec Bo Burnham mais aussi les apparitions de Christopher Mintz-Plasse, Alison Brie (Community), Connie Britton (Friday Night Lights) et Jennifer Coolidge (American Pie) et Alfred Molina.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.