Monster Hunter – adaptation du jeux vidéo (Action, Aventure, Fantastique – Mauvais – 2021)

Le Lieutenant Artemis et son unité d’élite traversent un portail qui les transporte dans un univers parallèle dominé par de puissants monstres.

C’est Paul W.S. Anderson, réalisateur de la saga Resident Evil, qui adapte la franchise de jeux vidéo Monster Hunter développée par Capcom. Il en a aussi écrit le scénario.

Ce n’est jamais chose facile d’adapter un jeux vidéo sur grand écran. C’est d’ailleurs devenu une « spécialité » de Paul W.S. Anderson car en plus de Resident Evil, il s’était aventuré à faire Mortal Kombat en 1995. Encore une fois, c’est un échec vu la piètre qualité du résultat.

Je n’ai jamais joué à Monstre Hunter, et je dois dire que j’ai été séduit par l’univers. On voit que la base est assez solide. Ce monde rempli de monstre dangereux sera la seule et unique force du film. J’aime leur design mais plus généralement, les costumes des personnages sont vraiment cool, ainsi que leurs armes.

Une fois que cela est dit, on peut taper dessus sans trop de problèmes. Car quand on voit l’or qu’ils avaient entre les mains, c’est un vrai gâchis. Déjà, il aurait été bien de plus miser sur la qualité des effets spéciaux. Ceux-ci ne sont pas grandioses, pour ne pas dire quelques choses de méchants… Quand on voit le budget de 60 M$, on aurait pu s’attendre à mieux.

Si seulement il n’y avait que ça, mais c’est un festival de loupé. Je pense directement aux scènes d’action. Celle-ci occupe logiquement une bonne partie du film et pourtant elles sont désagréables à regarder. C’est mal filmé sans avoir aucun côté immersif. Les choix de cadrage sont douteux et le montage est saccadé avec des images qui sont coupés brutalement.

Le scénario ne va pas être meilleur. Je ne sais pas comment c’est présenté dans le jeu vidéo, mais là niveau explication c’est zéro pointé. C’est simple, il faut attendre les 20 dernières minutes pour que ça se développe un minimum.

Pour autant, on n’en apprend pas grand-chose et cela donne l’impression de vouloir donner des explications pour remplir. Cela soulève un bon nombre de questions. C’est rageant. J’espère que ce n’est pas une tactique pour nous programmer une suite.

Pour finir de nous achever, vient la performance de la « grande » Milla Jovovich. Je ne la supporte pas, et ce film ne va pas m’aider à l’apprécier. Son duo avec le Thaïlandais Tony Jaa ne fonctionne pas du tout. L’espoir aurait pu venir du casting secondaire avec entre autres Diego Boneta et T.I. mais l’avenir en a décidé autrement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.