UN AIR DE FAMILLE (Comédie dramatique – Pépite)

Suite au décès de Jean-Pierre Bacri, j’ai eu envie de voir UN AIR DE FAMILLE (1996).

C’est Cédric Klapisch (L’AUBERGE ESPAGNOLE) qui a adapté la pièce de théâtre de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Ils vont écrire tous les trois le scénario de ce film qui obtiendra trois Césars avec le Meilleur acteur dans un second rôle pour Jean-Pierre Darroussin, la Meilleure actrice dans un second rôle pour Catherine Frot et le Meilleur scénario original ou adaptation.

Dans UN AIR DE FAMILLE, on retrouve une famille qui se réunit comme tous les vendredis soir, sauf que cette fois-ci sera le moment des explications.

J’ai trouvé que cette comédie dramatique est une pépite. Commençons par celui qui est à l’honneur aujourd’hui, Jean-Pierre Bacri. C’est tout simplement un des meilleurs rôles de sa carrière. Il est fantastique dans la peau de cet homme aigri par la vie et dont la femme veut faire « un breake ». Son style est incisif et j’ai pleuré de rire à chacune de ses réflexions ou de ses gueulantes. Son jeu est parfait que ce soit les intonations jusqu’aux mimiques. Je me suis régalé de ses interactions avec les autres protagonistes. Il faut savoir que les six personnages composant la famille et l’employé du bar, sont les mêmes comédiens qui ont fait la pièce de théâtre. On peut donc comprendre d’où vient cette alchimie. En effet, tout s’enchaine parfaitement et c’est un régal à voir. Il n’y en a pas un qui n’est pas au niveau. Il y a comme une émulation collective pour nous offrir un spectacle de grande qualité. Au-delà de l’aspect comique qui est top, j’ai apprécié tout l’aspect moral de cette comédie dramatique. Il y a une réflexion sur la famille, le traitement de ses proches et plus globalement le respect vis-à-vis de son prochain. À travers les différents échanges, on va voir que ceux qui paraissent les plus abrupts verbalement, sont au final le plus humain. Et que la prétendue bien séance peut cacher un réel mépris de l’autre. Tout cela se passant dans un huis clos, c’est comme une cocote minute dont la pression ne cesse de grimper jusqu’à implosion.

UN AIR DE FAMILLE est à l’image de Jean-Pierre Bacri, un diamant brut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.